Me Katarina Daniels.
Me Katarina Daniels.
Me Katarina Daniels s’est mérité les honneurs du Jeune Barreau de Montréal, qui a dévoilé vendredi sa lauréate à titre de bénévole de l’année 2019-2020. Vous l’aurez deviné : c’est elle qui a été nominée!

Me Daniels s’implique activement du Comité Technologie de l’information (CTI) depuis maintenant trois ans, souligne le Jeune Barreau de Montréal.

« Elle a d’ailleurs relevé le défi de la vice-présidence du CTI l’an dernier avec brio. De nombreux projets ont pu se concrétiser grâce à son travail rigoureux et sa disponibilité. »

On pourrait croire que l’implication du Barreau 2016 au sein du Jeune Barreau ne lui donne que peu de temps à consacrer à sa carrière. Et pourtant!

Me Daniels est l’assistante bibliothécaire de la bibliothèque de l’Université McGill, où elle a d’ailleurs fait une majeure en Library and Information Studies avant de faire son bac en droit.

Elle doit se sentir chez elle à McGill : croyez-le ou non, elle y a aussi complété un bac en études canadiennes et de l’Asie du Sud avant de se lancer dans le droit!

La jeune avocate est d’ailleurs membre de cinq comités à l’Université McGill. Impliquée, vous dites?

Voyez ce qu’en dit le Jeune Barreau :

« Engagée, aidante et motivée, Me Daniels s’est toujours montrée très disponible, et ce, malgré ses obligations professionnelles et familiales. Ses interventions pertinentes et ses suivis réguliers sur l’avancement des divers projets ont démontré son efficacité et sa motivation envers le Comité. Soulignons également son travail pour le volet veille juridique (Chroniques du CTI) dont elle s’occupe à part entière. »

« Faisant preuve de résilience, le CTI a rapidement mis sur pied un nouveau projet afin d’aider les membres du JBM durant cette période de crise. En effet, le Recueil des ressources technologiques utiles durant la période de confinement a vu le jour en une semaine. »

Profitons-en pour féliciter les finalistes au titre de Bénévole de l’année : Me Éloïse Côté de la Direction des poursuites pénales et criminelles, Cour municipale de Montréal, Me Andrée-Anne Dion de Shadley Bien-Aimé, et Me Marie Flambard de la Société d’Habitation et Développement de Montréal.