Depuis six mois, l’ex-avocat Gerald Eliot Levy est déjà allé six fois en prison pour avoir refusé de dire où se trouvaient les fonds disparus, révèle le Journal de Montréal.

L’homme d’affaires spécialisé dans l’immobilier avait convaincu des investisseurs de lui confier un total de 21 millions de dollars pour des projets immobiliers au Canada et aux États-Unis, soit 11 millions de dollars en investissements et 10 millions de dollars en prêts.

Mais des investisseurs se sont rendus compte que leur argent n’était pas entièrement destiné aux investissements.

Reconnu coupable et condamné pour appropriation de fonds, Gerald Eliot Levy s’est vu demander des explications sur la destination des fonds manquants. Aucune explication n’a encore été jugée acceptable par le tribunal. M. Levy avançait notamment que tout l’argent a été soit investi dans les projets immobiliers, soit dépensé pour ses propres besoins.

Pour Me Stein - qui représente des investisseurs -, l’argent investi dans les projets immobiliers et celui que M. Levy a dépensé à titre personnel ne peuvent pas atteindre le montant de 21 millions de dollars.

« Il doit y avoir de l’argent quelque part, croit Me Neil Stein. Malgré nos demandes, M. Levy prétend qu’il ne reste aucune somme, et qu’il n’a pas de compte caché hors du pays. »

Mi-mars, le juge Louis J. Gouin de la Cour supérieure a donné à Gerald Eliot Levy jusqu’au 22 avril pour dire ce qu’il a fait de cet argent. Sinon, l’homme d’affaires, radié du Barreau à la suite de sa faillite en 2020, pourrait retourner en prison, précise Le Journal de Montréal.

L’avocat de Gerald Eliot Levy, Me Daniel Brook, nous a indiqué ne pas souhaiter commenter le dossier.