Le palais de justice de Roberval est lourdement endommagé. Photo : Radio-Canada
Le palais de justice de Roberval est lourdement endommagé. Photo : Radio-Canada
Le ministre de la Justice Simon Jolin-Barrette confirme que Québec a l’intention de reconstruire le palais de justice de Roberval. Le premier ministre François Legault abonde dans le même sens que lui.

Le bâtiment faisait l'objet d'importantes rénovations avant que le feu ne se déclare.

« Nous savons à quel point ce projet était important pour la communauté et nous partageons la tristesse des citoyens. Je m’entretiendrai avec les responsables locaux afin de planifier la suite des événements. Mais, chose certaine, nous avons l’intention de reconstruire », peut-on lire dans une publication partagée sur Twitter par M. Jolin-Barrette.

La ministre responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Andrée Laforest, la députée de Roberval, Nancy Guillemette et le maire de Roberval, Sabin Côté, ont réagi lors d'un point de presse qui se tenait à l'hôtel de ville de Roberval dimanche après-midi.

« C’est un projet qui sera retardé, mais qui se concrétisera », a mentionné Mme Laforest qui tentait de se faire rassurante.

M. Côté a refusé, quant à lui, de dire que le bâtiment patrimonial était une perte totale. « Ce seront les gens de la Société québécoise des infrastructures avec des professionnels qui vont établir les dommages réels. C’est probablement de visu avec l’ampleur de l’événement que tout le monde a conclu qu’il n’y avait plus rien de récupérable. Ce n’est pas à nous de définir ça pour le moment », a-t-il dit.

L’édifice patrimonial a été ravagé par les flammes samedi soir. Le bâtiment faisait l'objet de travaux de rénovation et d’agrandissement, un projet évalué à plus de 66 millions de dollars.

De lourds dommages

Les services d'urgence ont été alertés vers 19 h. Personne ne se trouvait à l'intérieur du palais de justice lorsque le brasier s'est déclaré. Des flammes étaient encore visibles dimanche avant-midi.

Environ, 45 pompiers ont combattu l'incendie. Des pompiers de Sainte-Hedwidge, de Roberval et de Chambord ont répondu à l'alarme générale. Des équipes de Saint-Félicien et de Mashteuiatsh ont également participé à l'opération.

Le Service de sécurité incendie de Roberval ignore l’origine du brasier. La cause de l’incendie est aussi toujours inconnue. Une enquête devrait débuter durant les prochains jours une fois que des expertises auront confirmé la qualité de la structure restante.

La Ville de Roberval tentera de conserver, au maximum, ce qu'il reste du bâtiment. « La perte, elle est énorme. La beauté de ce projet, c’est que l’équipe, qui a travaillé avec la SQI (Société québécoise des infrastructures), avait réussi à faire un mélange d'éléments contemporains pour augmenter la mise en valeur du bâtiment patrimonial. On se souhaite bonne chance pour le potentiel de récupération. S’il y a quelque chose à récupérer dans le bâtiment patrimonial, on va vouloir analyser cette possibilité-là avec la SQI comme on s’assure de maintenir la valorisation de tout notre patrimoine dans le milieu. On a une culture de la culture très forte à Roberval et ça va se poursuivre en ce sens », a affirmé le maire.

« Je suis très triste pour les citoyens de Roberval qui perdent un beau bâtiment. On l'a montré, on est une communauté qui est très résiliente. On va sortir de ça encore plus fort. On va se serrer les coudes. On aura dans quelques mois ou dans quelques années un beau palais de justice à inaugurer à Roberva »l, a conclu la députée de l'endroit, Nancy Guillemette.