Mes Julie Robert, Olivier Lefebvre et Dina Akram. Source: LinkedIn et site web de Cain Lamarre
Mes Julie Robert, Olivier Lefebvre et Dina Akram. Source: LinkedIn et site web de Cain Lamarre
En ce début d'année, rien ne semble arrêter la nouvelle stratégie du cabinet Cain Lamarre à Montréal.

L’avocate fiscaliste Julie Robert a décidé de les rejoindre et deux nouveaux assermentés viennent grossir leurs rangs. Olivier Lefebvre et Dina Akram n’ont plus rien à craindre. Ils sont définitivement recrutés au sein du cabinet où ils avaient effectué leurs stages.

De quoi redonner une nouvelle impulsion à Cain Lamarre qui a particulièrement souffert de la pandémie.

Ces nominations réjouissent leurs confrères sur les réseaux sociaux.

Louis Charles Belanger, associé et membre du conseil d’administration du cabinet encourage Olivier Lefebvre : « Tu seras fier et heureux chez nous. Attends de mieux connaître les membres de notre groupe de pratique Travail - Emploi …. des collègues fantastiques! »

De son côté, la notaire associée, Catherine Béland, fait part de son enthousiasme de la nomination de Dina Akram : « Tellement contents.es de te compter parmi nous !!! ».

Et l’associée Stéphanie Thurber apprécie grandement l’arrivée de Julie Robert : « Contente que tu sois parmi nous Julie ! Tu ajoutes de la valeur à notre équipe ! »

Me Julie Robert

Membre du Barreau du Québec depuis 2013, Me Julie Robert traite des dossiers de fiscalité transactionnelle, de planification fiscale, financière et successorale, de réorganisations fiscales ainsi que de droit des affaires.

Passée par les cabinets ROBIC et Gattuso Bouchard Mazzone, elle a aussi bien mené des ententes de partenariat que des transactions d’acquisition et de vente d’entreprises.

Après un baccalauréat en droit de l’université de Montréal, un diplôme d’études supérieures spécialisées en fiscalité ainsi qu’une maîtrise en droit fiscal de HEC Montréal, elle a commencé sa carrière en litige civil et fiscal avant de se spécialiser en droit commercial, droit fiscal et droit transactionnel.

La devise préférée de cette sportive amatrice de volley-ball, ski de fond et paddleboard ? « Il n'y a pas de problèmes que des solutions ».

Ce positivisme, Me Julie Robert l’applique au quotidien et dans les activités qui lui tiennent à cœur comme rendre l’éducation accessible à tous. La fiscaliste est aussi trésorière et administratrice du CPE Les Petits Trésors de Boisbriand et administratrice au conseil d'administration de la Fondation Paul Gérin-Lajoie.

Me Olivier Lefebvre

Ce tout jeune avocat pratique le droit du travail et de l’emploi ainsi que le litige commercial, le litige d’affaires et la responsabilité civile.

Ses dossiers traitent particulièrement de concurrence et obligation de loyauté, des droits et libertés de la personne, des rapports collectifs et individuels de travail, de la santé et de la sécurité du travail, mais aussi plus simplement de rédaction de contrats de travail.

Même s’il revêt aujourd’hui la robe d’avocat et qu’il est titulaire d’un baccalauréat en droit de l’université du Québec à Montréal, Me Olivier Lefebvre n’a pas toujours été juriste. Cuisinier, assistant-opérateur, conseiller au service à la clientèle de Desjardins, il est surtout et avant tout musicien.

Après un baccalauréat en interprétation des instruments baroques et classiques à l’université de Montréal, en 2010, il a voulu donner à sa passion de la musique une autre dimension. En 2016, il a réussi avec succès sa maîtrise en interprétation des instruments baroques et classiques, un programme exigeant permettant à un musicien ayant un niveau avancé en matière de technique instrumentale de trouver une façon de présenter les textes musicaux qui lui soit propre et qui touche le public.

En parallèle de ses études, Me Olivier Lefebvre a fait partie de l’équipe de rédaction du Centre d’accès à l’information juridique (Caij).

Me Dina Akram

Leur toute nouvelle consœur Me Dina Akram s’intéresse depuis ses études universitaires au domaine du droit des affaires, mais aussi et surtout aux enjeux soulevés par les violences sexuelles. Aujourd’hui, elle mêle ces deux centres d’intérêts au sein des groupes affaires et enquêtes du cabinet.

Spécialiste du droit commercial et du droit des sociétés, elle agit également auprès des institutions à titre d’enquêtrice dans des dossiers d’harcèlement psychologique, de discrimination et de violences sexuelles.

Cherchant à toujours aider les autres, Me Dina Akram préside depuis plusieurs années Le Fil d'Ariane, un programme de mentorat qui permet à des étudiantes en droit de tisser des liens avec des professionnelles du milieu juridique dans tout le Québec.

Titulaire d’un baccalauréat en droit et d’une majeure en science politique de l’université de Montréal, cette avocate engagée parle le français, l’anglais et l’espagnol.