Michel Dugal. Source: LinkedIn
Michel Dugal. Source: LinkedIn
Après des années de croissance continue, quelque chose comme une tempête parfaite se profile sur les marchés mondiaux.

Une inflation galopante trois fois plus élevée que la cible des banques centrales (avec des poussées historiques de 6,7% et de 6,8 % juste aux mois de mars et d’avril derniers), conjuguée à plusieurs hausses importantes des taux d’intérêt, une guerre en Europe aux conséquences néfastes, une volatilité extrême des valeurs boursières et des problèmes d’approvisionnement hérités de la pandémie…

Tous ces éléments présagent, selon les experts, un ralentissement économique, voire une stagflation (période de stagnation économique combinée à une inflation élevée) ou une récession pour les prochaines années.

Évidemment, lorsqu’en plus la Banque mondiale elle-même vient de réviser à la baisse sa prévision de croissance pour 2022 en passant des 4,1 % anticipés à 2,9 %, on peut craindre pour son patrimoine financier.

« C’est d’autant plus vrai pour les avocats québécois, qui ont connu des années prospères et qui partent en moyenne à la retraite vers l’âge de 72 ou 73 ans, ce qui leur permet de se constituer un pécule parfois impressionnant », indique Michel Dugal, conseiller pour la Financière des avocates et des avocats.

Le spécialiste comprend parfaitement le sentiment de panique que peuvent ressentir les clients de son organisation, notamment ceux qui ont plus d’un million de dollars d’avoirs : « La perte de 5% d’un tel capital représentant plus de 50 000 dollars, j’imagine très bien la réaction des investisseurs qui voient leurs actifs dégringoler à - 9,71%. En un temps record, plusieurs années d’épargne peuvent s’envoler. »

À la demande de ces clients fortunés dépassés par les événements, la Financière a cherché un moyen de contrecarrer cette incertitude économique. Et elle l’a trouvé en s’associant à l’automne 2021 avec la firme de gestion privée Fiera Capital.

Les placements alternatifs : une solution méconnue, mais efficace

Fiera Capital est une société de gestion de placement indépendante de premier plan. Avec plus de 250 experts sur le terrain à travers l’Amérique du Nord, l’Europe et l’Asie, elle constitue l’un des plus importants gestionnaires d’actifs indépendants au pays, avec environ 188,3 milliards de dollars canadiens d’actifs sous gestion au 31 décembre 2021.

Avec un tel poids économique, Fiera Capital est en mesure de proposer un large éventail de solutions multi-actifs personnalisées à ses clients, et d’avoir une approche d’investissement plus sophistiquée que celle des banques. Seul hic : d’ordinaire, ces placements dits alternatifs sont réservés à de grandes institutions comme La Caisse de Dépôt ou Teachers, la caisse de retraite des enseignants ontariens.

« C’est ce que la Financière est venue changer, annonce M. Dugal. Les rendements compétitifs réservés à ces groupes ne sont plus une chasse gardée. Ils sont maintenant accessibles à nos clients disposant de plus d’un million de dollars d’actifs. Une vraie révolution ! »

Pourquoi ces placements alternatifs sont-ils aussi intéressants ? « Parce qu’ils ne sont pas corrélés aux indices boursiers, répond le conseiller, ce qui les rend plus prévisibles et moins sujets à la volatilité. » Ils se déclinent effectivement dans six filières particulières et porteuses : les prêts privés, les infrastructures (comme le Pont Champlain), l’immobilier commercial, l’agriculture mondiale, les placements privés dans des sociétés non cotées en bourse, et enfin de la dette privée sur le marché panasiatique au fort potentiel.

Comme le résume M. Dugal, « Nos clients peuvent ainsi s’offrir la tranquillité d’esprit. Ils continuent à se bâtir un patrimoine tout en bénéficiant de la meilleure gestion du risque possible ».

La gestion discrétionnaire pour les avocats

Pour profiter de cette opportunité, les avocats membres de la Financière des avocates et des avocats n’ont pas à remuer ciel et terre. Ils peuvent tout simplement demander à leurs conseillers du Québec Michel Dugal et Nathalie Martel de les mettre en lien avec un gestionnaire de Fiera Capital.

« Nous demeurons dans le dossier et assistons aux rencontres réalisées avec les personnes de Fiera mandatées. Mais ce sont elles qui déterminent les stratégies de placement personnalisées pour nos clients, car elles sont vraiment expertes en investissements alternatifs et sont 100 % sur le terrain », explique M. Dugal, qui espère que cette nouvelle solution de placement, encore méconnue, aura autant de succès qu’elle le mérite.