Nouvelles

Bennett Jones s’installe au Québec!

Main image

Marie-ève Buisson

2023-05-10 15:00:00

La firme albertaine Bennett Jones choisit de s’installer dans la métropole québécoise pour développer ses activités. La concurrence devrait-elle frémir?

Pascale Dionne-Bourassa et la toute nouvelle réception des bureaux de Bennett Jones à Montréal. Source: Bennett Jones
Pascale Dionne-Bourassa et la toute nouvelle réception des bureaux de Bennett Jones à Montréal. Source: Bennett Jones
Le cabinet albertain Bennett Jones vient de s’installer à Montréal. La firme souhaite développer ses activités d’ouest en est au Canada. Une première, surtout en droit des affaires.

« Nous sommes l’un des seuls bureaux régionaux dans l’ouest qui s’est étendu dans l’est avec autant de succès », mentionne Pascale Dionne-Bourassa, première avocate associée au bureau de Montréal.

Bennett Jones a récemment fêté ses 100 ans d’existence. Le cabinet est installé à Calgary, Edmonton, Toronto, Vancouver et Ottawa. Il détient également un plus petit bureau à New York. La firme compte désormais plus de 500 avocats et conseillers au pays.

S'installer à Montréal

Le cabinet voulait se développer au Québec depuis longtemps, mais la pandémie de la Covid-19 l’en a empêché. Ouvrir un cabinet à Montréal avait pour but de répondre aux besoins de sa clientèle.

« Bennett Jones a expertise dans tout ce qui touche les énergies renouvelables, la technologie et le domaine manufacturier. Le Québec détient plusieurs ressources qui font en sorte que c’est un endroit fantastique où se développer », ajoute-t-elle.

Le secteur de l’énergie et l’économie du Québec intéressent depuis longtemps les clients du cabinet « et nous par le fait même », dit Me Dionne-Bourassa.

Avant de s’installer dans la métropole, Bennett Jones avait des ententes de référencement avec plusieurs autres cabinets au Québec, dont d3b, le cabinet de Dionne-Bourassa. Une source mentionne à Droit-inc que Bennett Jones avait aussi une entente avec BCF.

« Référencer des dossiers à des cabinets, ça ne te permet pas de bien connaître le marché.On voulait s’imprégner de la culture québécoise et en faire partie. En venant au Québec, on ne veut pas prendre la place des autres », explique-t-elle.

Le cabinet a loué un espace de plus de 20 000 pieds carrés à la Maison Manuvie, sur le boulevard De Maisonneuve. Il a même signé un bail de 10 ans avec quelques options pour faire un éventuel agrandissement.

Le cabinet n’a pour l’instant pas l’objectif de s’installer ailleurs au Québec. « Avec le bureau de Montréal, on va couvrir certains districts à travers le Québec, cela est suffisant », pointe-t-elle.

(de gauche à droite) : Jacinthe Landry (Directrice de l’administration, Montréal), Lisa Azzuolo (Chef du marketing), Hugh MacKinnon (Président et chef de la direction), Monique Mercier (Conseillère principale), Siobhan Walsh (Chef de l’administration) et la première associée de Montréal, Pascale Dionne-Bourassa.
(de gauche à droite) : Jacinthe Landry (Directrice de l’administration, Montréal), Lisa Azzuolo (Chef du marketing), Hugh MacKinnon (Président et chef de la direction), Monique Mercier (Conseillère principale), Siobhan Walsh (Chef de l’administration) et la première associée de Montréal, Pascale Dionne-Bourassa.
Le recrutement

Pascale Dionne-Bourassa mentionne que Bennett Jones veut embaucher plus de 100 avocats en cinq ans. « On a une belle culture à faire partager et on veut participer à la revitalisation du centre-ville » avait-elle dit au journal.

Est-ce possible pour un nouveau bureau d’atteindre cet objectif en aussi peu de temps? Pour l’instant, le cabinet ne compte qu’une seule avocate, soit Me Dionne-Bourassa. « Je suis consciente que c’est un projet ambitieux », soutient-elle.

L’équipe de recrutement de Bennett Jones est constituée de quatre personnes dont le président et chef de la direction Hugh MacKinnon, la conseillère principale Monique Mercier et la directrice de l’administration Jacinthe Landry et Pascale Dionne-Bourassa. Droit-inc a appris qu’une firme de recrutement les épaulera dans ce processus.

« On recherche des gens qui ont du talent, qui travaillent fort mais qui sont aussi capables d’avoir du plaisir », détaille-t-elle.

Leur stratégie est de recruter des avocats de renom qui susciteront l’intérêt d’autres professionnels qualifiés. Ils sont à la recherche des meilleurs talents, des gens d’expérience avec un esprit entrepreneurial.

« Nous sommes présentement en démarche de recrutement pour des avocats experts en droit des affaires et litige commercial, des professionnels en droit et du personnel de soutien », dit-elle.

Elle ajoute : « On ne veut pas nécessairement piger des avocats qui proviennent d’autres cabinets. En engageant des avocats réputés dans le marché, ceux-ci vont attirer l’attention d’autres grands avocats », dit-elle.

Elle quitte son propre cabinet

Avant de rejoindre Bennett Jones, Pascale Dionne-Bourassa a travaillé comme avocate dans son propre cabinet qu’elle a co-fondé et qui se nommait d3b, ainsi que dans les grands bureaux Davies Ward Phillips et Fraser Milner Casgrain.

« Je suis née professionnellement dans des grands bureaux et je dois avouer que ça me manquait. En ce moment, il y a plus de 200 associés de chez Bennett Jones au Canada et je sens qu'ils sont tous derrière moi pour que je réussisse ».

Elle ajoute: « Ça faisait longtemps aussi que j’espérais ne plus travailler seule en litige. Maintenant, le fait de travailler pour un nouveau bureau qui a plus de 100 ans d’expérience est totalement fascinant pour moi. Je ne peux pas rêver mieux », conclut-elle.
6750

6 commentaires

  1. DSG
    belle culture à faire partager
    What culture would that be; cowboy wannabe culture? Had they opened their offices in Longueuil they would have felt like they were back in Calgary. Heehaw.

  2. Anonyme
    Anonyme
    il y a un an
    Info manquante
    Bennett Jones était déjà présent à Montréal dans les années 80 et 90, désigné alors comme Bennett Jones Verchere, suite à sa fusion avec le cabinet-boutique montréalais Verchere Noel Eddy.

    Bennet Jones a changé de nom et quitté le Québec suite à des scandales impliquant Bruce Verchere, qui s'est d'ailleurs malheureusement suicidé dans ce contexte.

  3. Anonyme
    Anonyme
    il y a un an
    Info manquante - Suite et fin
    Précision:les scandales impliquant Bruce Verchere à l'époque - et qui ont tristement mené à son suicide - l'étaient dans sa vie personnelle seulement et non pas dans sa vie professionnelle. De fait, Verchere Noel Eddy et Bennett Jones Verchere avaient une réputation fort enviable à cette époque.

  4. Roscoe Pound
    Roscoe Pound
    il y a un an
    Those who forget the past...
    ...are doomed to repeat it? How can we forget the glory days of Bennett Jones Vercheres in Montreal, run by [https://www.investorvillage.com/groups.asp?mb=6966&mn=26211&pt=msg&mid=7187736|Bruce Vercheres] who hid rich people's money from the tax authorities before shooting himself?

  5. Anonyme
    Anonyme
    il y a un an
    dans sa vie personnelle seulement ?
    Sa "vie personnelle", n'était-ce pas entre autre la gestion de la fiducie Mulroney, à l'époque du scandale Schreiber, et son implication professionnelle en tant qu fiscaliste dans la gestion de la fortune de sa femme (avec laquelle il ne s'entendait plus à la fin)?

  6. Anonyme
    Anonyme
    il y a un an
    Impact
    Qu'arrivera-t-il aux moyens cabinets qui reçoivent une quantité importante de mandats de la part de Bennet Jones actuellement? Est-ce qu'on va voir des associés faire le saut?

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires