10 conseils de carrière qu’il faut connaître avant 25 ans
10 conseils de carrière qu’il faut connaître avant 25 ans
Un seul voyage dans le temps pour conseiller l’avocat que vous étiez à 25 ans. Que lui diriez-vous? Quels seraient vos conseils à votre ancien vous? Qu’auriez-vous aimé savoir à l’aube de votre carrière de juriste?

Voici 10 conseils que tous les avocats devraient connaître avant d’atteindre la trentaine selon le professionnel Shane Rodgers.

1- Une carrière est un marathon, pas un sprint. Prenez tout ça tranquillement. À 25 ans, on a tendance à être impatient, mais à mesure que l’on vieillit, on réalise qu’il n’y a pas vraiment de rush! La vie, à l’instar d’une carrière de juriste, doit être approchée selon une perspective « à long terme ». Si vous allez trop vite, vous risquez d’être vite dégoûté de vous rendre à la Cour, des dossiers et des clients. Courir partout vous laissera vide et fatigué. Il peut être avantageux parfois de rester à l’abri de la voie rapide : vous aurez le loisir de mieux admirer le paysage, et les leçons qu’il y a sur votre route.

2- Le succès vient de la répétition, pas de la nouveauté. Selon le livre de Malcolm Gladwell (Outliers), il faut passer plus de 10 000 heures sur une tâche avant de pouvoir dire que l’on est un expert du sujet. Ça s’applique aux Beatles, à Bill Gates… mais aussi à tous les avocats des cabinets! Ce qu’il faut retenir de tout ça est que l’expertise ne s’acquiert pas par magie mais par un travail de longue haleine mêlant endurance, patience et vision sur le long terme. Il est alors nécessaire d’aimer ce que l’on fait, et de ne jamais abandonner.

3- Ne donnez pas la priorité à votre carrière quand vos enfants sont en bas âge. Ce conseil vaut autant pour les femmes que pour les hommes. Les petits êtres de 6 mois, 2 ans, 4 ans que sont vos enfants ne resteront pas sous ces formes et vont grandir plus vite que vous le pensez! Si vous manquez ce temps-là de leur vie, pour respecter des échéanciers ou finir des rapports, vous ne le retrouverez jamais. L’enfance est éphémère. Ne l’oubliez pas! De plus, vous manqueriez la chance d’en apprendre beaucoup. Les enfants vous apprennent plus de choses que vous leur en apprenez. À travers leurs yeux, vous avez la chance de voir le monde comme si c’était la première fois!

4- Au travail, agissez comme quelqu’un qui a 35 ans. En d’autres mots : restez jeune sur le lieu de travail, mais n’agissez pas comme un novice pour autant. Vous êtes intelligent et compétent? Montrez-le avec humilité et maturité! Et si vous êtes le plus vieux au travail… n’agissez pas comme tel! Commencez chaque journée avec l’énergie de la jeunesse! Comme le chantait Frank Sinatra : « Vous avez 35 ans et c’est une très belle année! ».

5- Gérer un cabinet, c’est gérer des gens. Et pas seulement des tâches et des choses. Il est parfois tentant de penser que tout le monde est égal, se comporte de la même façon et devrait être capable de fournir les mêmes performances. Les humains ne sont pas faits comme ça! Un expert en affaires, Jack Welch, a expliqué que la force de travail consistait en 20% de personnes ultra efficaces, 10% dont on devrait se débarrasser, et 70% qui travaillent correctement. Il faut faire attention à ne pas penser que les 70% ne sont pas efficaces! De plus, il faut apprendre à écouter les gens avec attention; beaucoup de cabinets vont avoir tendance à embaucher des professionnels à l’externe pour trouver certaines réponses.. que leurs propres avocats connaissent déjà!

6- Ne jamais travailler pour d’horribles boss. La vie est trop courte pour tolérer de mauvais managers. Si vous travaillez pour l’un d’eux, et à moins que vous soyez désespéré ou en mauvaise posture financière, commencez d’ores et déjà à chercher un nouvel employeur. Faites-le i-mmé-dia-tement. Et ensuite partez.

7- Ne réseautez pas seulement avec des gens de votre âge. Ne faites pas l’erreur de vous entourer que de jeunes avocats de votre âge et nourrissez votre réseau de professionnels plus âgés : des associés chevronnés, des mentors et des modèles qui vont vous ouvrir des portes, mais également l’esprit! L’inverse est aussi vrai: les avocats plus âgés devraient rechercher la compagnie des jeunes pour les sortir de leur zone de confort et ouvrir leurs yeux à de nouvelles idées !

8- Ne sacrifiez jamais votre éthique personnelle pour un motif professionnel. Il est crucial d’exercer un métier qui concorde avec vos valeurs. Ne vous lancez pas en droit des affaires si vous souhaitiez insuffler plus d’humanité à votre travail. Faites confiance à votre instinct : si cela ne vous correspond pas, faites autre chose.

9- L’échec n’est rien de plus qu’une leçon. Échouer… ce n’est pas vraiment échouer. Ça sonne bizarre? Et pourtant! Voyez plutôt l’échec comme un processus bénéfique qui permet de se débarrasser des mauvaises options. Même les contes de fées montrent qu’embrasser le crapaud permet de trouver le prince charmant ! Alors, n’hésitez pas à prendre des risques. Parfois, tomber lamentablement est la meilleure preuve que nous sommes vivants. humains, et que nous aspirons à l’extraordinaire. Quel est l’avantage d’être ordinaire quand vous avez toutes les capacités d’être remarquable?

10- Changez de pays! Que ce soit pour des études, un stage ou un mandat spécifique, n’hésitez pas à faire le saut à l’étranger! Nous sommes tous des citoyens du monde. Comme l’a dit l’ancien président Obama, le monde est de plus en plus petit et l’Océan pacifique n’est plus maintenant qu’un lac! Vous avez tendance à vous trouver des excuses? Sachez que ce ne sera jamais le bon moment. Et rappelez-vous : on regrette toujours plus les choses que l’on a pas fait que celles que l’on a faites !