Me Pierre Billodeau, co-président de la section de Montréal de l'ACAMS.
Me Pierre Billodeau, co-président de la section de Montréal de l'ACAMS.
Le 12 février, la section montréalaise de l’Association of Certified Anti-Money Laundering Specialist (ACAMS) organise un petit-déjeuner causerie portant sur la traite de personnes.

Pour rappel, l'ACAMS a pour ambition de promouvoir de saines pratiques en matière de lutte contre le blanchiment d’argent. Elle contribue également à faire progresser les connaissances et les compétences des professionnels en la matière.

« Cette causerie s'adresse non seulement aux institutions financières mais également aux avocats s'intéressant à la LRPCFAT (lutte contre le recyclage des produits de la criminalité et le financement des activités terroristes) », a précisé l'avocat Pierre Bilodeau qui co-préside la section de Montréal de l'ACAMS.

Un enjeu de société

Les participants pourront non seulement échanger avec leurs pairs mais également écouter les témoignages d'enquêteurs d'expérience du SPVM.

Dominic Monchamp, Lieutenant Détective, Superviseur des enquêtes de l'Équipe Intégrée de lutte contre le Proxénétisme expliquera en quoi la traite de personne est un enjeu de société. Au cours de ses 20 années dans le domaine de l’exploitation sexuelle et de la traite des personnes, Dominic Monchamp a eu à connaître de plus de 2500 dossiers.

Danie Tremblay, Sergent-détective, et Dario Noël, Lieutenant-détective au sein de la Division du crime organisé, expliqueront pour leur part comment l'utilisation des indices laissés dans les systèmes financiers peut contribuer à la lutte contre la traite de personne.

La causerie aura lieu au Centre de Conférences Sunlife de 8h à 9h30. Un déjeuner sera offert aux participants dès 7h30.