Naomi Kaplan, une pro du recrutement juridique. Photo : Site Web de Lateral Link
Naomi Kaplan, une pro du recrutement juridique. Photo : Site Web de Lateral Link
Vous avez une entrevue? Félicitations! Ne restez toutefois pas les bras croisés d’ici le jour fatidique. Vous avez du pain sur la planche pour vous préparer.

Naomi Kaplan, une pro du recrutement juridique qui publie sur le blogue de l’avocat Cordell Parvin, a quatre conseils pertinents à mettre en pratique avant une entrevue.

1. Célébrez! Vous avez une entrevue!

Charmant, ce conseil, mais plus facile à dire qu’à faire!

Quelqu’un a jeté un oeil sur votre CV et a pensé « J’aimerais vraiment le rencontrer! » Ça signifie que sur papier, votre expérience et vos compétences concordent avec une opportunité d’emploi qui vous allume. Juste ça, c’est un méchant accomplissement.

Tentez donc d’être aussi enthousiastes et excités que possible à l’idée d’avoir une entrevue. Naomi Kaplan indique qu’elle sait que ses ouailles auront la job quand ils sont intenables tellement ils sont excités, et qu’il amènent toute cette énergie positive en entrevue.

2. Faites vos devoirs

Vous avez le temps de faire une recherche approfondie sur votre employeur potentiel et toutes les personnes qui seront présente à l’entretien : prenez-le! Bien que vous n’avez (absolument) pas à commenter l’humour délicat de leurs derniers statuts sur les médias sociaux, vous devriez être capable en entrevue de mentionner un détail de leur histoire professionnelle que vous trouvez impressionnant, ou qui se rattache un peu à vous-même.

3. Notez, notez, notez

Écrivez six exemples de vos accomplissements professionnels, de même que quelques réponses à des questions d’entrevues classiques. Vous préparer à des questions pointues vous aidera à demeurer calme et concentré lors de votre entretien.

La liste de vos réussites sera utile lors de questions basées sur votre personnalité et votre comportement lors de différentes situations. Il est alors facile de glisser un exemple concret de ce dont vous êtes le plus fier, et ce sans grand effort.

Quant aux questions plus classiques, il semble que les candidats aient généralement plus de misère avec « Parlez-moi un peu de vous. ». Il ne s’agit pas ici de raconter votre vie à partir de vos tout premiers souvenirs, ou d’y voir une thérapie gratuite. C’est plutôt une occasion d’expliquer pourquoi vous vous trouvez présentement dans le bureau. Bref, on parle ici carrière, et pas passion de l’horticulture.

Lorsque vous rédigez vos réponses aux questions, tentez d’y mettre du détail. Si on vous demande quelles sont vos plus grandes forces, n’y allez pas d’une liste d’adjectifs : ça ne dit absolument rien à votre sujet à l’employeur. Définissez plutôt chaque qualité en y apposant des exemples concrets, et en expliquant ce que cette qualité vous a permis d’accomplir professionnellement.

Écrire d’avance vos réponses vous permettra en entrevue de trouver des choses pertinentes à dire, et aussi de rester concis.

4. Préparez des questions intelligentes

Comment démontre-t-on qu’on est sincèrement intéressé par un emploi? En posant un tas de questions sensées. Que vous vous en rendiez compte ou non, vous en avez déjà, des questions : c’est l’occasion de parler des petits signaux d’alerte qui se sont allumés depuis que le processus de recrutement s’est entamé.

Y a-t-il un détail de l’offre d’emploi qui vous turlupine? C’est l’occasion d’en parler. Avez-vous entendu dire que vous remplaceriez un avocat prodigieux de l’avis de tous? C’est le moment d’en parler. Si vous avez fermement l’intention d’obtenir ce poste, ces enjeux devraient soulever de sérieuses questions dans votre tête. Posez-les.