Photo : Shutterstock
Photo : Shutterstock
Facebook, Instagram, Twitter, TikTok… facile de s’y perdre, non?

Les avocats, comme d’autres professionnelles, sont susceptibles d’en faire trop.

Et d’y perdre quelques plumes. Après tout, il est facile de se ridiculiser sur ses plateformes.

Voici cinq conseils d’Attorney at Work qui vous aideront à ne pas perdre la face, comme on dit.

Apprenez les règles… de l’Art

Les réseaux sociaux sont un terrain miné.

Pas étonnant que plusieurs entreprises et cabinets optent pour les services de professionnels.

Vous désirez « investir » une nouvelle plateforme? Assurez-vous d’en maîtriser les règles, et de comprendre comment elle est utilisée.

Gardez enfin à l’esprit, étant donné que vous exercez dans le domaine juridique, qu’il est ESSENTIEL de respecter les règles d’éthique de la communauté que vous joignez. Indispensable, à partir du moment où votre inscription est terminée.

Perceptions du public : le nerf de la guerre

Attention.

Posez-vous cette question avant de rejoindre une communauté : comment le public me verra-t-il?

Inutile d’y réfléchir trop longtemps s’il s’agit d’un compte personnel, de surcroît si vous maîtrisez les paramètres de confidentialité.

Cependant, à vous présenter comme avocat, renseignez-vous sur la façon dont vos informations personnelles apparaîtront sur la plateforme.

Un profil captivant

Une description de profil ennuyante, disons-le, ne vous conduira pas très long.

Soyez original. Évitez, sur Twitter, par exemple, des déclarations clichées, comme : « James M. McGill. Le plus grand avocat de la défense en ville. Acquittement garanti ».

Comment interagissez-vous?

D’une plateforme à l’autre, les interactions se déroulent différemment. Apprenez à commenter et à interagir selon les codes propres à chaque plateforme.

Découvrez, très important, la portée de vos interactions en ligne. Prenez pour acquis que chacune de vos actions en ligne est… publique, justement.

Combien de fois, sur Facebook, voyez-vous dans votre fil des mentions avec des personnes avec qui vous n’avez aucun lien? Tenez-en compte, avant d’aimer, de commenter ou de partager.

Problèmes de sécurité des médias sociaux

La protection des données est un enjeu préoccupant.

En tant qu’avocat, comme entendu ci-haut, vous devez reconnaître, que vous utilisiez Facebook, Twitter ou TikTok, que vous êtes largement exposés.

Prendre pour acquis que chacune de vos actions en ligne est publique, bien qu’effrayant, vous aidera à tracer une ligne entre ce que vous pouvez faire et ce que vous ne pouvez pas faire.

Voici des exemples de bonnes habitudes :
  1. Ne partagez aucune information sur vos clients, sauf si vous avez leur consentement écrit exprès. Vous ne devriez pas le faire de toute façon, indépendamment des enjeux de confidentialité;
  2. Vous interagissez avec des clients sur les médias sociaux? Ne le faites savoir à personne;
  3. Traitez la plateforme entière comme si elle était publique, même si vous pensez que vos paramètres de sécurité sont verrouillés. Vous pouvez protéger certaines de vos interactions du grand public, mais la sécurité des médias sociaux ne sera jamais entre vos mains.

Soyez créatif; aventurez-vous

Il est tout à fait souhaitable d'utiliser de nouvelles plateformes; surtout en ces temps de distanciation sociale.

Une nouvelle plateforme, en plus, pourrait être ce dont vous avez besoin.

Demeurez seulement prudent et ayez à l'esprit les règles d'éthique.