Me Nancy Leggett-Bachand, directrice générale de Justice Pro Bono. Photo : LinkedIn
Me Nancy Leggett-Bachand, directrice générale de Justice Pro Bono. Photo : LinkedIn
Tous les organismes le disent, les activités de financement en pleine crise sanitaire représentent un défi de taille. En remplaçant une soirée glamour par quatre soirs de repas gastronomiques chez soi et un encan virtuel, l’équipe de Justice Pro Bono prenait tout un pari… Et elle en sort gagnante.

Au total, 195 000 dollars ont été recueillis, soit un bénéfice net équivalent à l’année dernière. Une somme de 155 000 dollars pourra donc être investie afin d’assurer la pérennité de l’organisme et de permettre la tenue de projets comme les cliniques juridiques mobiles.

L’informatisation du processus de dépôt des demandes, un objectif à plus long terme de Justice Pro Bono pourra même être envisagée. Cette procédure permettra d’offrir un meilleur service à la clientèle qui, jusqu’à maintenant, doit envoyer ses documents par la poste.

Grâce à la mobilisation des donateurs, Justice Pro Bono peut continuer sa mission : veiller à ce que l’accès à la justice soit à la portée de tous », souligne Me Nancy Leggett-Bachand, directrice générale de Justice Pro Bono.