Neha Shah Nissen. Photo : Site web de Fenwick & West LLP
Neha Shah Nissen. Photo : Site web de Fenwick & West LLP
Au cours des six derniers mois, Grace Fernandez a obtenu son diplôme de droit à Berkeley, a passé l'examen du barreau californien et a commencé un nouvel emploi en tant qu'avocate chez Fenwick & West.

Elle a fait tout cela depuis sa chambre d'enfant à Phoenix.

« C'est vraiment un changement surréaliste et inattendu », dit Me Fernandez à Bloomberg.

L'expérience de Me Fernandez n'est pas inhabituelle, car Fenwick est l'un des nombreux grands cabinets d'avocats à utiliser les communications en ligne pour recruter leurs nouveaux avocats cet automne. D'autres cabinets ont choisi de reporter les dates de début de la première année jusqu'au début de 2021.

Cela ne veut pas dire qu'il a été facile pour les départements des ressources humaines d'intégrer dans les pratiques des cabinets les étudiants de première année.

« Rien ne remplace l'interaction de personne à personne et la connexion qui résulte d'un face à face », a déclaré Neha Shah Nissen, responsable des talents chez Fenwick.

Fenwick s'est concentré sur les besoins des nouveaux embauchés en développant son processus d'intégration au cours de l'été, lorsqu'il a fallu passer rapidement d'une formation en personne à une formation en ligne pour ses associés d'été, selon Mme Nissen.

« Il ne s'agit pas seulement de participer à une réunion Zoom », a-t-elle déclaré. « Mais de savoir comment les aider à s'engager lorsqu'ils sont dans cette réunion Zoom et qu'ils voient tous les carrés sur l'écran. »

Tom Evans. Photo : Site web de Latham
Tom Evans. Photo : Site web de Latham
Programmes virtuels

Dans le milieu, on a ainsi pu observer que les grands cabinets d'avocats qui ont mis en place des programmes d'été virtuels ont constaté qu'ils se sont déroulés mieux que prévu.

À l'instar de Fenwick, Latham & Watkins, McDermott Will & Emery, Goodwin Procter et McGuireWoods figuraient parmi les cabinets qui ont accueilli des avocats de première année cet automne.

Dans le cabinet Latham, on a proposé, aux 189 avocats de première année, une formation à l'exercice virtuel du droit, couvrant des sujets tels que la conduite de réunions clients à distance et de dépositions à distance.

« Nous organisons également une First Year Academy entièrement à distance qui comprendra des formations de fond, des présentations de la direction et des comités du cabinet, ainsi que des activités d'intégration amusantes telles qu'une escape room virtuelle et une soirée de jeux », a déclaré Tom Evans, président du comité de formation et de développement de carrière de Latham.

Le cabinet a organisé une orientation virtuelle de trois jours pour les avocats de première année, avec des activités sociales comme une chasse au trésor et une dégustation de chocolat.

Le cabinet a également organisé des séances de méditation et de bien-être, selon Hannah Fabrikant, directrice du développement professionnel du cabinet.

Ludia Kwon. Photo : Site web de McDermott
Ludia Kwon. Photo : Site web de McDermott
Ludia Kwon, en première année au bureau de McDermott à Los Angeles, a déclaré que même si l'intégration à distance « n'était ni prévue ni idéale », le processus s'est déroulé « en douceur et a été étonnamment chaleureux. »

D’autres ont tout de même opté pour un accueil en présentiel. « Les nouveaux associés ont besoin de formation et de conseils, et c'est beaucoup plus utile en personne », a déclaré M. Neary, du cabinet McGuireWoods.

Les bureaux du cabinet sont nettoyés régulièrement, et tous les avocats et le personnel sont tenus de porter des masques et de rester à 2 mètres de distance.

Cela signifie que le cabinet a adopté une approche hybride pour l'accueil des avocats, en proposant la plupart de ses cours de formation en ligne. Ainsi, les avocats peuvent rester à distance ou regarder les modules d'apprentissage en ligne depuis la sécurité de leur propre bureau, la porte fermée.

Beaucoup prévoient que les cabinets d'avocats seront plus souples en matière de travail à domicile une fois la pandémie terminée, mais ne s’attendent pas à des changements généralisés.

Du côté des nouveaux jeunes avocats, on se dit aussi que travailler à distance, en restant parfois vivre chez leurs parents, est une occasion d’économiser de l’argent.