Niva Beaudoin a été nommée Bénévole du Jeune Barreau de Montréal (JBM) de l’année. Photo : Chloe-Anne Touma
Niva Beaudoin a été nommée Bénévole du Jeune Barreau de Montréal (JBM) de l’année. Photo : Chloe-Anne Touma
Connue pour son implication auprès des organismes et entreprises du milieu communautaire et de la scène culturelle de Chambly, l’avocate Niva Beaudoin a été nommée Bénévole du Jeune Barreau de Montréal (JBM) de l’année 2020-2021, à la suite d’un vote mené par les membres des comités exécutif et administratif.

Le journal est allé à la rencontre de Me Beaudoin alors qu’elle œuvrait une fois de plus auprès de sa mère, Clea Reynolds, propriétaire de la Galerie de Miss Rey à Chambly.

« Niva s’implique beaucoup à la Galerie, elle participe à tous les combats artistiques que l’on y organise et s’occupe de la logistique. Elle s’implique auprès de la communauté depuis sa tendre enfance. Petite, lorsqu’on se promenait dans le voisinage, elle ramassait les déchets et les mettait dans un petit chariot pour embellir son environnement. »

Le JBM est un organisme qui a pour double mission de soutenir et ses membres (avocats ayant dix ans et moins de pratique) et la société, notamment avec les services d’aide juridique gratuite. « Pendant les dix premières années de pratique, on est considéré jeune avocat. Moi, je suis assermentée depuis 2012. Cela fait donc neuf ans », nous explique Niva, qui siège à pas moins de cinq des onze comités de l’organisation.

Une pratique non conventionnelle

« Étant donné que j’ai une pratique non conventionnelle du droit, je ne travaille pas au sein d’un cabinet. Je n’ai pas de clients et ne plaide pas. J’utilise mes connaissances du droit autrement, en tant que réviseure administrative à la CNESST. »

Me Beaudoin s’implique actuellement au sein des comités Relation avec les membres (CRM), Congrès et Gala, Marketing, Développement interprofessionnel et professionnel (CDIP) et Formation.

Une reconnaissance qui la touche

« C’est une super reconnaissance de la part de mes pairs et c’est gratifiant de savoir que même si ma pratique est non conventionnelle, j’ai tout autant ma place dans la communauté juridique par mon implication sociale. Ça montre aussi que l’implication en général est importante, d’où le fait de m’investir personnellement auprès de la Galerie de Miss Rey, en laquelle je crois, car je trouve qu’il est important aussi de contribuer à rendre l’art et la culture plus accessibles, ce qu’elle fait très bien. »

Me Beaudoin a plusieurs réalisations à son actif, ayant notamment participé à élaborer une Déclaration sur l’écoresponsabilité ainsi qu’une Déclaration de principe sur la conciliation travail-vie personnelle, « car quand on est jeune avocat, il est difficile de trouver l’équilibre ».

« Me Beaudoin se démarque également par sa créativité et ses idées. Elle est activement impliquée dans les divers projets du CDIP (Comité Développement interprofessionnel et professionnel). Alliée à sa rigueur et à son intérêt pour le comité, sa contribution se fait sentir jour après jour », a déclaré le Barreau.

Note

Chloe-Anne Touma est journaliste pour le Journal de Chambly et les Versants du Mont-Bruno. Cet article est d’abord paru sur le site internet du Journal de Chambly.

L’auteure nous a gracieusement offert de reproduire son article.