Une peine singulière a été imposée au militant d’extrême droite Ben John. Sources : Facebook et Amazon
Une peine singulière a été imposée au militant d’extrême droite Ben John. Sources : Facebook et Amazon
De la littérature suprématiste aux classiques de la littérature. Le juge britannique Timothy Spencer a imposé une peine singulière au militant d’extrême droite Ben John.

Ce dernier, un ancien de l’Université de Montfort, à Leicester, a téléchargé près de 70 000 documents liés à la suprématie blanche. Dans le lot, sa documentation contenait aussi des instructions pour fabriquer des bombes.

Le magistrat a condamné le jeune homme de 21 ans à une peine d’emprisonnement de deux ans avec sursis, tout en lui imposant des exercices de lecture quadrimestrielle.

« Avez-vous lu Dickens ? Austen ? Commencez par Pride and Prejudice et A Tale of Two Cities de Dickens. La douzième nuit de Shakespeare. Pensez à Hardy. Pensez à Trollope », a déclaré le magistrat selon The Guardian.

« Le 4 janvier, vous me direz ce que vous avez lu et je vous testerai. Je vais vous tester et si je pense que vous me mentez, vous souffrirez », a-t-il ajouté.

Le juge Spencer a notamment déclaré à l’avocat de Ben John, Harry Bentley, que son client a évité la prison de justesse. En plus de la peine de prison avec sursis, le jeune homme de 21 ans a reçu une ordonnance de prévention des crimes graves de cinq ans.

Ben John a attiré l’attention des autorités antiterroristes britanniques en 2018 après avoir écrit une lettre où il prétendait faire partie d’un groupe fasciste. Il y tenait aussi des propos haineux contre les homosexuels et les immigrants, toujours selon le quotidien britannique.

Le magistrat a choisi de lui accorder une chance puisqu’il croit en son potentiel. « C'était un jeune homme qui luttait contre des émotions ; cependant, il est manifestement un jeune homme intelligent et il fait maintenant preuve d’une plus grande perspicacité (...) Il n'est en aucun cas une cause perdue et est capable de mener une vie normale et sociale », a déclaré le juge Spencer selon The Guardian.

Ben John retournera en cour tous les quatre mois pour être évalué sur ses lectures. Le magistrat a promis de l’envoyer en prison s’il échoue à l’un des tests.