Hier, on apprenait que le leader mondial dans la production de contenu de divertissement, FremantleMedia, une filiale de RTL Group, (plus importante société privée dans le milieu de la télévision en Europe) avait racheté 51 % de Ludia Inc., une société montréalaise spécialisée dans le développement de jeux vidéo basés sur des séries télévisés.

Sous réserve des conditions de clôture habituelles et de l'obtention de toutes les approbations réglementaires nécessaires, la clôture de la transaction est prévue d’ici la fin de l’année.

A noter que les deux sociétés avaient commencé par être partenaires et avaient travaillé ensemble au développement de jeux comme The Price is Right, Family Feud, Press Your Luck, Who Wants to be a Millionaire et American Idol.

Qui était sur les rangs ?

Stikeman Eliott a agi pour le compte de FremantleMedia, avec une équipe formée de John Leopold, Warren Silversmith, Kim Le, Frank Mathieu et Shawn Neylan.

Image


McMillan a lui agi pour le compte de Ludia et de certains vendeurs, avec une équipe formée de Jean-François Pelland, Larry Markowitz et Mélisandre Brodeur-Frohman.

Image


Blakes, enfin, intervenait dans ce dossier pour le compte d’un groupe d’investisseurs vendeurs représenté par Éric Martineau-Fortin, associé chez Messier Maris & Associés, avec une équipe formée de Philippe Décary, Deborah Salzberger, et Tatiana Lewin.

Image


Messier Maris & Associés, une banque d’affaires franco-américaine dont les bureaux sont situés à Paris, New York et Londres, a récemment pris part à plusieurs autres investissements de capital de risque en Amérique de Nord, y compris dans la société montréalaise Functionalab, une société oeuvrant dans le secteur des nutricosmétiques, et Betaworks, une entreprise de nouveaux médias qui détient des parts dans plusieurs entreprises à succès, incluant twitter, bit.ly, chartbeat et tweetdeck.