Le conseiller Michel Dugal
Le conseiller Michel Dugal
Quel que soit le domaine d’activités dans lequel elles évoluent, les entreprises ne fonctionneraient pas sans la présence d’employés-clés. Ces derniers ne tiennent peut-être pas les rênes des compagnies et peuvent occuper des fonctions plus effacées que d’autres collègues, mais ils sont indispensables à la viabilité de toutes les structures.

Dans le domaine du droit, ces employés-clés sont plus nombreux qu’on ne le pense. Les avocats non associés, à contrat de travail ou honoraires, mais aussi les directeurs financiers ou de ressources humaines, les comptables et les adjointes exécutives figurent parmi ces employés cruciaux.

Une fois ce constat réalisé, des questions se posent : que se passerait-il si ces employés-clés devaient s’absenter ou, pis encore, partir pour de bon du cabinet en raison de problèmes de santé ? Quelles seraient les répercussions logistiques, tout autant que financières liées à leur absence et à leur remplacement ?

Reconnaître et protéger les employés-clés

Au-delà de leur salaire et de leurs avantages sociaux, il existe un moyen très simple de reconnaître le rôle central que jouent les employés-clés dans des organisations, tout en s’assurant de ne pas heurter un mur s’ils tombent malades ou deviennent invalides : l’assurance de frais généraux.

Ce produit proposé par la Financière des avocates et des avocats, qui connaît sur le bout des doigts la réalité et les impératifs des entreprises juridiques, a été conçu pour permettre aux cabinets de continuer à fonctionner en l’absence de leurs propriétaires… mais aussi de leurs employés-clés. Et ce, quelle que soit la grosseur de l’entreprise.

« Si le titulaire de l’assurance s’absente, cette dernière couvre effectivement, jusqu’à concurrence de 12 mois à 100% en cas d’invalidité totale, et jusqu’à 6 mois à 50% en cas d’invalidité partielle, le loyer et les frais fixes du bureau, les salaires des employés, ainsi que les dépenses inhérentes à leurs activités, explique le conseiller Michel Dugal. Mais comme il ne faut pas sous-estimer l’impact financier de l’absence d’employés-clés dans les structures, une assurance des frais généraux pour les collaborateurs a également été mise en place pour aider nos membres. »

Comment cette assurance pour collaborateurs se présente-t-elle ? Elle est tout d’abord individuelle et calculée selon les revenus et les tâches réalisées par chaque personne-clé, ce qui permet aux primes du titulaire de ne pas gonfler démesurément.

Elle est également très généreuse, puisqu’elle bénéficie, tout comme l’assurance de frais généraux du titulaire, de prestations payables jusqu’à concurrence de 12 mois d’invalidité totale et peut protéger jusqu’à l’âge de 80 ans si le collaborateur poursuit son travail à temps plein jusqu’à 71 ans.

Donc, en cas d’absence pour cause d’invalidité partielle ou totale d’un employé-clé assuré, le cabinet a la garantie de recevoir jusqu’à 12 000 dollars chaque mois pour pallier son absence.

De plus, advenant que cette personne décède malheureusement, un montant égal à 3 fois la prestation mensuelle maximale est payable, peu importe la présence ou l’absence d’une invalidité.

« Moins coûteuse que d’autres assurances invalidité proposées sur le marché, l’assurance des frais généraux pour les collaborateurs est un gros plus, à la fois pour l’employé-clé qui se sent reconnu et protégé, ainsi que pour la compagnie qui l’emploie. C’est le meilleur des deux mondes ! » conclut M. Dugal.