Marie-Pier Charbonneau a pris son poste de conseillère juridique chez SNC Lavalin le 27 août dernier. Si la jeune femme a quitté ABB, ce n'est pas par choix, mais par nécessité.

"J'avais été embauchée en novembre 2010 sous contrat pour un remplacement suite à un congé maternité, précise-t-elle. La personne est revenue alors il a fallu que je trouve un nouveau travail."

Marie-Pier Charbonneau a été recrutée par SNC Lavalin comme conseillère juridique
Marie-Pier Charbonneau a été recrutée par SNC Lavalin comme conseillère juridique
Elle a trouvé rapidement. Depuis trois semaines, elle se familiarise avec la structure de SNC Lavalin pour "bien comprendre qui fait quoi et de là, ce que l'on doit faire."

Si elle œuvre désormais pour ce grand groupe d'ingénierie, le changement s'est fait aussi au niveau structurel. "Bien qu'ABB soit un groupe international, j'ai intégré une entreprise encore plus grosse, ajoute Me Charbonneau. Et jusqu'à présent, tout se passe très bien."

Pas sa tasse de thé

Si l'avocate semble avoir noué sa carrière juridique avec le conseil en entreprise, cela n'a pas toujours été le cas.

Après son admission au Barreau en 2008, elle a commencé sa pratique au sein d'un cabinet à Laval où elle avait effectué son stage. Elle y reste un an et demi, stage inclus. Puis, elle décide de monter son cabinet. On est alors en 2009.

"J'ai eu l'opportunité de travailler à mon compte avec un associé et de voir ainsi tous les aspects du litige, raconte la conseillère juridique. Et j'ai vu que ce n'était pas ma tasse de thé."

Une démarche mûrement réfléchie par la jeune femme.

"Dans le fond, j'ai toujours voulu travailler en contentieux, dit-elle. Mais avant de dire que j'aimais pas le travail en cabinet ou le litige, j'ai voulu voir ce que c'était."

Chez SNC Lavalin, elle a intégré la division Construction et Infrastructures. Un équipe de cinq avocats qui lui a réservé un très bon accueil.

"C'est une petite équipe très dynamique et très accueillante, confirme-t-elle. Nous sommes plus proches des gens et voyons les dossiers de A à Z; de plus nous sommes parfois amenés à voyager dans le cadre de la négociation de contrat, donc c'est très intéressant."

Elle fait essentiellement de la révision contractuelle, de la négociation de projets, du support dans différents domaines du droit. Elle a trouvé sa place, réalisant un de ses objectifs.

"Je désirais trouver un emploi en contentieux dans une entreprise, j'ai donc atteint un de mes buts, affirme-t-elle. Je souhaite rester ici longtemps donc je veux me placer et me stabiliser chez SNC Lavalin."

Pour la conseillère juridique, cela passe par l'acquisition de nouvelles connaissances et par l'appréhension des mécanismes de l'entreprise.

"Je veux apporter mon grain de sel, avec mon expérience en conformité et en intégrité ; je veux pouvoir contribuer à l'entreprise à ma façon car il y a beaucoup de potentiel de développement."

Placée sous l'aile d'un mentor, elle espère aussi pouvoir jouer à son tour un rôle de guide pour les plus jeunes, dans quelques années peut-être...