Nouvelles

Les avocats de l’année 2020!

Main image

La Rédaction

2020-12-23 14:30:00

Pas facile, 2020… sauf pour ces avocats, qui ont marqué l’année avec brio. Droit-inc vous présente son top 15 des juristes de l’année.

Me Paul St-Pierre Plamondon. Photo : Archives
Me Paul St-Pierre Plamondon. Photo : Archives
15. Me Paul St-Pierre-Plamondon

Me St-Pierre-Plamondon est le nouveau chef du Parti québécois, ce qui vaut au Barreau 2003 une place dans les avocats de l’année de Droit-inc!

L’ancien de McGill commence sa carrière en 2003 chez Stikeman Elliott, qu’il quitte pour son organisme à but non lucratif Génération d’idées en 2009. Il a par la suite été vice-président du collectif d’avocats Delegatus pendant cinq ans, et plus récemment dans un petit cabinet de l’Outaouais.

Me Marc Tremblay. Photo : Site web de Gowling
Me Marc Tremblay. Photo : Site web de Gowling
14. Me Marc Tremblay

Droit-inc décerne à Me Tremblay de Gowlings la palme du dealmaker de l’année! En 2020, le pro du droit des affaires a enchaîné les grosses transactions jusqu’à la toute fin de l’année.

Marc Tremblay a dirigé une grande équipe d’avocats de Gowling pour arriver à boucler la vente de la fintech montréalaise Expertus à IBM. Il a en outre travaillé à l’investissement de Novacap dans le Groupe financier AGA, une société de conseil en avantages sociaux et en régimes d’assurance collective.

Me Valérie Lemaire. Photo : Site Web de Langlois
Me Valérie Lemaire. Photo : Site Web de Langlois
13. Me Valérie Lemaire

Ça fait maintenant 18 ans que le Barreau 1995 pratique en litige civil, droit des assurances et responsabilité professionnelle chez Langlois.

Le 24 septembre dernier, Me Lemaire s’est mérité le prix Excellence en mentorat de la Société des plaideurs, décerné pour la toute première fois au Québec. La distinction vise à récompenser le dévouement à l’égard du mentorat et la générosité en matière du temps et de l’expertise partagés, ainsi que l’intérêt pour la diversité et l’inclusion.

Tout le monde profite du mentorat, expliquait l’avocate à Droit-inc en septembre dernier. « Le jeune en profite, mais le cabinet aussi : c'est très rentable pour un cabinet de former un jeune, de lui inculquer nos valeurs, de l'aider à corriger ses faiblesses, à cultiver ses forces. »

Mes Geneviève Gagnon et Juliette Liu. Photos : Site web de Chenette, boutique de litige inc.
Mes Geneviève Gagnon et Juliette Liu. Photos : Site web de Chenette, boutique de litige inc.
12. Mes Geneviève Gagnon et Juliette Liu

Grosse victoire en octobre pour les deux avocates de la boutique de litige Chenette, qui sont parvenues à faire renverser un jugement rendu en Cour du Québec. Grâce à Mes Gagnon et Liu, le nouveau jugement vient renforcer la protection des sources journalistiques.

Radio-Canada n’aura ainsi pas à remettre à l’ancien entraîneur de gymnastique Michel Arsenault, accusé d’agression sexuelle et de voies de fait, l’entièreté des entrevues réalisées dans le cadre d’une enquête à son sujet, dont certaines à visage couvert.

Me Jean-Philippe Marcoux. Photo : Site web de Marcoux Elayoubi Raymond Avocats
Me Jean-Philippe Marcoux. Photo : Site web de Marcoux Elayoubi Raymond Avocats
11. Me Jean-Philippe Marcoux

L’avocat de l’auteur Yvan Godbout a remporté une importante bataille lorsque le tribunal a déclaré invalides deux articles du Code criminel, tel que le criminaliste Me Marcoux l’avait plaidé.

L’auteur du roman d’horreur ''Hansel et Gretel'', dans lequel il décrivait en détail des agressions sexuelles commises sur des enfants, a ainsi été acquitté de production de matériel pornographique.

« On a mis tellement d'efforts et d'énergie, dans ce dossier-là, autant d'un point de vue juridique que factuel... On croyait à fond dans notre position, donc c'est une grande victoire pour tout le monde », confiait Me Marcoux à Droit-inc après sa victoire.

Me Jean-François Bertrand. Photo : Archives
Me Jean-François Bertrand. Photo : Archives
10. Me Jean-François Bertrand

L’avocat de la famille de Joyce Echaquan a livré en octobre un vibrant plaidoyer pour la reconnaissance du racisme systémique au Québec.

« En 2020, la simple dénonciation du racisme systémique est insuffisante. Un an après le dépôt du rapport de la commission Viens, la triste histoire de Mme Echaquan démontre une fois de plus que rien n’a changé, les Autochtones sont victimes de préjugés et de discrimination injustifiés. Les temps doivent changer », estime Me Bertrand.

Me Bertrand a en outre représenté les Innus en Cour suprême, qui a rendu un jugement pratiquement révolutionnaire dans le domaine du droit international privé. Ce jugement stipule que les Innus peuvent poursuivre la compagnie minière IOC devant un tribunal québécois, même si une partie de ses activités se déroule au Labrador.

 Me Pascale Pageau. Photo : Site Web de l’ABC-Québec.
Me Pascale Pageau. Photo : Site Web de l’ABC-Québec.
9. Me Pascale Pageau

L’avocate en droit des affaires et fondatrice du collectif Delegatus figure cette année dans le Top 100 des femmes les plus influentes au Canada, selon le Women’s Executive Network.

Le Barreau 1997, présidente de l’ABC Québec et mère de quatre enfants s’est dite très honorée de recevoir cette distinction au début décembre.

« Dans un domaine plutôt rigide et encore très conservateur, j’avais le goût, en mettant sur pied Delegatus, de construire un nouveau modèle d’affaires, empreint d’une culture humaine forte, motivante et d’un équilibre travail-passion, explique Me Pageau. Aujourd’hui, en cette année de grands changements, plusieurs redéfinissent leurs priorités. À cet égard, je souhaite insuffler ma vision et transmettre l’envie d’être heureux à mes paires et à tous ceux qui aspirent au bonheur ».

Mes Mathieu Piché-Messier, Patrick Ouellet, Éric Mongeau, Doug Mitchell, Sophie Melchers, Guy Du Pont, William Brock et Karim Renno. Photos : Archives
Mes Mathieu Piché-Messier, Patrick Ouellet, Éric Mongeau, Doug Mitchell, Sophie Melchers, Guy Du Pont, William Brock et Karim Renno. Photos : Archives
8. Les Super super plaideurs

Ils ne sont que 50 au Canada, dont huit du Québec. Voilà pourquoi Droit-inc a décidé d’ajouter un Super à leur déjà titre de Super plaideurs… et de leur offrir la 8e position des avocats de l’année!

La revue Benchmark Litigation a en effet nommé ces huit champions juristes dans son palmarès 2020 des Top 50 plaideurs au Canada. Félicitations encore à Mes William Brock, Guy Du Pont, Sophie Melchers, Doug Mitchell, Éric Mongeau, Patrick Ouellet, Mathieu Piché-Messier et Karim Renno.

Me Ryan Hillier. Photo : Archives
Me Ryan Hillier. Photo : Archives
7. Me Ryan Hillier

En 2016, Me Hillier lançait NOVAlex, le premier cabinet d'avocats « un pour un » au monde : pour chaque heure de services juridiques rémunérés, une heure de bénévolat est offerte aux personnes à faible revenu et aux entreprises en démarrage.

2020 a été une année faste pour la croissance du cabinet, et ce, en grande partie grâce au travail de son chef de la direction Ryan Hillier. Il a notamment réussi à attirer l’ancien associé de Norton Rose Fulbright Me Azim Hussain et l’ancienne associée de RSS Me Julie Forest.

Pas étonnant que Me Hillier ait été retenu cette année comme finaliste du Canada's Top 25 Most Influential Lawyers dans la catégorie Young Influencer (Jeune influenceur).

Me Nicholas Daudelin. Photo : Archives
Me Nicholas Daudelin. Photo : Archives
6. Me Nicholas Daudelin

Droit-inc salue bien bas le sang-froid de ce jeune avocat, qui s’est jeté à terre alors qu’un homme faisait feu sur lui à travers la porte de sa résidence en mars dernier. Me Daudelin s’en est tiré avec un projectile à la jambe.

Mais c’est surtout le travail de l’avocat de 32 ans qui lui vaut sa place parmi les avocats de l’année. Me Daudelin aurait été ciblé à cause de sa pratique, lui qui représente une institution financière dans un litige contre Jean-François Malo, un promoteur immobilier de la région de Joliette. Ce dernier serait soupçonné d'avoir commandé le meurtre. Comme quoi le métier d’avocat peut être aussi important que dangereux...

Me Julie Philippe. Photo : Site Web de LSA Avocats
Me Julie Philippe. Photo : Site Web de LSA Avocats
5. Juge Julie Philippe

Nommée à la magistrature en septembre, la juge Philippe est la première femme autochtone du Québec à devenir juge. L’avocate originaire de la communauté innue de Mashteuiash est maintenant juge à la Cour du Québec, chambre civile. Elle pratiquait auparavant au cabinet Linteau, Soulière et Associés.

Au cours de sa carrière, la juge Philippe s'est spécialisée en médiation civile, commerciale et travail, ainsi qu'en arbitrage civil et commercial. C'est d'ailleurs dans ce champ d'activité qu'elle continuera d'exercer, cette fois sur le banc.

Mes Isabel Schurman, Pierre Poupart, Raymond Doray, Bernard Larocque et Alexandra Belley-McKinnon. Photos : Archives
Mes Isabel Schurman, Pierre Poupart, Raymond Doray, Bernard Larocque et Alexandra Belley-McKinnon. Photos : Archives
4. Les avocats de Gilbert Rozon

On peut être en accord ou non avec le verdict, mais le formidable travail des avocats de Gilbert Rozon ne peut être ignoré, que ce soit au civil ou au criminel. Rozon a en effet été acquitté dans son procès au criminel ce mois-ci, et l’action collective du groupe Les Courageuses ne sera pas entendue.

Dans le premier dossier du procès au criminel, Me Isabel Schurman (Schurman Grenier Strapatsas) et Me Pierre Poupart (Les avocats Poupart, Touma), tous deux avocats émérites du Barreau, ont défendu avec succès l’homme d’affaires.

Dans le dossier de l’action collective du groupe Les Courageuses, Mes Raymond Doray (lui aussi avocat émérite), Bernard Larocque et Alexandra Belley-McKinnon, de Lavery, étaient les avocats de Gilbert Rozon.

Me Natacha Mignon. Photo : Bénédicte Brocard
Me Natacha Mignon. Photo : Bénédicte Brocard
3. Me Natacha Mignon

L’avocate, dont le cabinet Immétis est devenu l’un des tops en immigration au Québec, a remporté en novembre un prestigieux prix du Réseau des femmes d’affaires : Entrepreneure active à l’international. Elle a aussi remporté un prix des jeunes leaders du JBM.

Me Mignon, qui est également avocate-conseil pour le Consulat général de France à Montréal, confiait alors à Droit-inc que ce sont peut-être les valeurs défendues par son cabinet qui ont séduit le comité de sélection.

« Ce sont les valeurs positives de l’immigration, la promotion des échanges entre l'Europe et le Canada… Ce sont des thèmes pour lesquels je travaille très fort, ainsi que toute mon équipe. Quand on dit que chez Immétis, on a une passion qui nous anime pour l’immigration, ce ne sont pas juste des mots… C’est vraiment quelque chose qu’on ressent et qui nous définit bien. »

Me Frédéric Gilbert. Photo : Fasken
Me Frédéric Gilbert. Photo : Fasken
2. Me Frédéric Gilbert

Associé depuis 12 ans et co-président du groupe de litige commercial chez Fasken, Me Gilbert a été nommé à titre de Fellow de l'American College of Trial Lawyers (ACTL) le 7 mars dernier.

L’avocat d’origine antillaise a également obtenu la distinction « Avocat de l’année » dans l’édition 2021 du répertoire Best Lawyers in Canada.

Il va sans dire que la présence de Me Gilbert dans les Avocats de l’année de Droit-inc n’a rien à voir avec sa couleur de peau. C’est un juriste exceptionnel. Il nous semble par contre opportun de souligner ici aux juristes racisés partout au Québec que la réussite est à leur portée. Droit-inc est conscient du racisme systémique qui sévit au Québec, même si Me Gilbert lui-même confiait à Droit-inc en juin ne jamais avoir subi de racisme dans le milieu juridique québécois.

« Je n’ai jamais senti que j’ai eu de traitement de faveur parce que j’étais issu d’une minorité, et je n’ai jamais senti du tout, au contraire, que j’étais moins bien traité parce que j’étais issu d’une minorité », soulignait alors l’associé.

Me Roxane Charpentier. Photo : Site web de Juripop
Me Roxane Charpentier. Photo : Site web de Juripop
1. Les avocates de Juripop

Quelle année occupée en termes de violences sexuelles… et quelle année occupée pour l’équipe derrière Juripop!

Ces juristes ont été débordées lorsque l’organisme a lancé son service de soutien aux victimes de violence sexuelle et de harcèlement au travail, dans le but de leur offrir des conseils juridiques gratuitement. Le jour même du lancement, le 3 juin dernier, Juripop a reçu plus de 200 appels.

Mais surtout, Juripop a eu en août une immense victoire en obtenant une ordonnance de protection au civil, qui vient combler un vide juridique pour les victimes de violence conjugale.

Me Sophie Gagnon. Photo : Archives
Me Sophie Gagnon. Photo : Archives
Alors que le Québec ne possède pas de lois spécifiques pour protéger les familles de la violence conjugale, cette disposition est particulièrement importante, soulignait alors Me Roxane Charpentier, qui représentait la femme qui vient d’obtenir cette première ordonnance.

« C'est le seul article qui ouvre une porte à une protection, pour les victimes de violence conjugale, qui n’est pas celle d’aller porter plainte à la police », expliquait alors l’avocate de Juripop.

Il nous fait grand plaisir de vous présenter les Avocates de l’année de Droit-inc, celles qui changent à tous les jours la vie des victimes de violences sexuelles et conjugales au Québec.

Félicitations, et surtout merci aux avocates de Juripop.

Me Roxane Charpentier
Me Catherine Descoteaux
Me Valérie Doran
Me Lorna Durand
Me Audré Fortier
Me Justine Fortin
Me Myla François
Me Sophie Gagnon
Me Mylène Lafrenière Abel
Me Chloé Le Tourneux-Perron
Me Éliane Malo
Me Virginie Maloney
Me Annie Nadon
Me Marie-Maude R. Beauvais
Me Arij Riahi
Me Sabrina Vigneau-Courchesne

Méthodologie : aucune! Ce sont des coups de cœur de la rédaction. Il n’y a rien de scientifique dans nos choix et nous avons regardé ceux qui, selon nous, ont marqué l’année.
22112

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires