Me Marielle Trottier est avocate consultante pour Médecins francophones du Canada
Me Marielle Trottier est avocate consultante pour Médecins francophones du Canada
Depuis le 12 janvier, Me Marielle Trottier est avocate consultante pour Médecins francophones du Canada, un organisme sans but lucratif qui offre des ressources et outils aux professionnels de la santé, et qui intervient notamment pour la formation continue.

« L'association m'a beaucoup plu, elle est basée sur une médecine à dimension humaine et sur le bien-être et la santé des médecins », indique la jeune femme qui a déposé sa candidature après avoir vu une offre d'emploi publiée sur Droit-inc.

Dans le cadre de sa mission, elle effectue la gestion réglementaire et légale des dossiers, assiste la direction relativement à la logistique de la formation professionnelle. Elle intervient sur des dossiers traitant de la propriété intellectuelle, des conflits d'intérêts et répond aux questions des professionnels quant aux aspects légaux de leur pratique ou réfère leur dossier à des cabinets externes le cas échéant.

C'est un emploi « sur mesure » pour celle qui dispose d'un profil mixte en droit et en santé. Passionnée par le droit et la biomécanique, elle a d'abord complété un baccalauréat en kinésiologie de la faculté de médecine de l'Université Laval, puis une maîtrise recherche en génie biomédical à l'École polytechnique de Montréal.

Skieuse acrobatique - certifiée athlète internationale de 1994 à 1999 - une blessure au bras l’a conduite à faire un pause et à s'inscrire au certificat en droit à l'Université de Montréal en 2009 « pour confirmer son intérêt pour la matière ».

Ni une, ni deux, elle poursuit en baccalauréat et est actuellement inscrite au programme de maîtrise en Droit et politiques de la santé à l'Université de Sherbrooke.

Grâce à sa double formation, elle est en mesure de mieux comprendre les dossiers et les problématiques qui lui sont exposés. « Je peux utiliser l'ensemble de mes connaissances et mon emploi est aussi appelé à évoluer, il y a beaucoup de projets ! », conclut-elle.

Assermentée le 8 avril 2014, Me Trottier a effectué son stage de formation professionnelle du Barreau au Tribunal administratif du Québec.