Me Annie Gagnon-Larocque. Photos : Sites web de McCarthy Tétrault et de l’American College of Mortgage Attorneys
Me Annie Gagnon-Larocque. Photos : Sites web de McCarthy Tétrault et de l’American College of Mortgage Attorneys
Me Annie Gagnon-Larocque, associée au sein du groupe du droit immobilier et de planification de McCarthy Tétrault, a été admise à titre de Fellow au sein de l’American College of Mortgage Attorneys (ACMA).

L’associé directeur du cabinet pour la région du Québec, Me Karl Tabbakh, n’a pas mâché ses mots pour souligner cette annonce.

« Annie est une avocate remarquable qui a le sens aigu des affaires complexes et innovantes, a-t-il déclaré. La reconnaissance du travail d’Annie par l’ACMA témoigne de son expertise et la place aux côtés de certains des conseillers juridiques en droit immobilier les plus compétents en Amérique du Nord. Nous sommes tous ravis de son admission à titre de Fellow de l’ACMA. »

Notons que la pratique de Me Gagnon-Larocque lui permet de représenter des clients dans le cadre de diverses transactions, notamment l’acquisition d’immeubles, le financement immobilier, l’aménagement immobilier, la location de locaux commerciaux et les coentreprises.

Parmi ses plus récents mandats, la Barreau 2003 a représenté le projet de coentreprise entre Réseau Sélection et Revera Inc ainsi que Produits Shell Canada dans la vente à Sobeys de 236 stations-service et dépanneurs.

L’ACMA est un organisme professionnel réunissant 500 avocats nord-américains spécialisés en droit immobilier. L’organisme réunit des avocats qui se distinguent par leurs compétences et leur expérience, ainsi que leurs activités professionnelles.

Vous avez été admise comme Fellow de l’American College of Mortgage Attorneys. Comment avez-vous réagi en apprenant la nouvelle ?

Avec une grande fierté et enthousiasme ! C’est une association prestigieuse dont l’entrée se fait sur invitation et nomination seulement.

Expliquez-nous comment procèdent les nominations de l’ACMA ?

Un membre actif du Collège propose la nomination d’un candidat, avec son dossier au soutien de la nomination. La candidature est ensuite revue par processus d'évaluation des candidatures.

Le candidat doit se démarquer selon divers sujets, notamment être reconnu dans l’industrie des transactions immobilières et de financement et être reconnu par ses diverses contributions, comme les activités de barreau, l’implication au sein d’associations de l’industrie, la qualité de parutions d’articles et la participation à des conférences. Le Collège cherche à accueillir des membres actifs et reconnus dans leur industrie.

D’après vous, pourquoi ont-ils retenu votre candidature ?

Mon dossier au soutien de ma candidature démontrait mon expérience dans des transactions de grande envergure, mes nombreuses activités de formation continue, que ce soit des présentations, des conférences et des articles et autres écrits, ainsi que mon important apport à la formation et au mentorat de la relève au sein de mon cabinet et dans l’industrie.

Concrètement, que-ce que vous apporte le fait d’être membre de ce Collège ?

Le Collège est un lieu de partage de connaissances et de nouveautés en matière de financement immobilier, incluant les nouvelles tendances; c’est aussi une plateforme de réseautage nord-américaine contribuant aux références entre avocats.

Votre pratique se concentre surtout en droit immobilier et de planification. Qu’est-ce qui vous a conduit dans ce domaine du droit ?

L’aspect concret et visible de la pratique est certainement ce qui m’a attirée en immobilier. De plus, c'est une pratique diversifiée et qui ne cesse de s’adapter au fil du temps, selon les cycles économiques et sociaux. L’immobilier est au cœur de l’activité économique et encore plus actuellement !

Est-ce qu’un dossier ou une transaction a retenu votre attention dans la dernière année ?

Malgré la pandémie le marché immobilier a été très actif et les acquisitions et financements ont été très nombreux – ils ont tous retenu mon attention !

Et un objectif pour la prochaine année ?

J’aimerais participer aux activités proposées par le Collège, et également joindre des comités de l’ACMA en lien avec la diversité et l’inclusion et la formation. Un autre de mes objectifs pour la prochaine année et les années à venir est de me joindre à divers conseils d’administration – je commence d’ailleurs certaines formations pour compléter ma formation juridique.