Le Jeune Barreau de Montréal (JBM) a dévoilé les huits lauréats du titre « avocat.e.s JBM de l’année 2021 » lors de son gala annuel qui s'est tenu au Théâtre St-James, le 2 décembre dernier.

Sous le thème « 15e anniversaire en lumière », l’événement a accueilli plus de 250 invités et a été animé par Me Joey Hanna, avocat du Centre communautaire juridique de Montréal.

Parmi les 24 finalistes dans huit catégories, le JBM a récompensé huit jeunes avocats qui se sont démarqués dans leur domaine de pratique, leur implication sociale, leur vision ainsi que dans leurs réalisations personnelles et professionnelles.

On vous les présente…

Me Fernando Belton. Source: LinkedIn
Me Fernando Belton. Source: LinkedIn
Pro bono / Implication sociale

Me Fernando Belton a été récompensé dans la catégorie « Pro bono / Implication sociale ».

« C’est une très belle reconnaissance de la part du JBM. (...) Tout ce que j’ai fait jusqu’à maintenant a toujours été du travail d’équipe. Je reçois ce prix autant pour l’équipe de Belton Avocats que pour la Clinique juridique de Saint-Michel », dit-il.

Co-fondateur et président de la Clinique juridique de Saint-Michel, il pratique en droit pénal, droit criminel, droit de la famille et droit de la jeunesse chez Belton Avocats Inc.

« L’implication sociale pro bono fait partie intégrante de ma pratique. Je fais autant d’heures facturables que d’heures pro bono. Chaque avocat devrait avoir des heures pro bono qu’il puisse faire pour redonner à la communauté », souligne-t-il.

Me Leila Sadeg. Source: KALMAN SAMUELS, Avocats
Me Leila Sadeg. Source: KALMAN SAMUELS, Avocats
Droit familial

Me Leila Sadeg, fondatrice de Jurinovo Avocats a gagné le prix dans la catégorie « Droit familial ».

« C’était une soirée mémorable. Ça vient clôturer mes premières 10 années de pratique en droit familial. Ça me donne beaucoup de motivation et de détermination dans mon projet de lancement de cabinet(...) Ce prix vient au bon moment et me donne la conviction que j’ai pris une bonne décision », mentionne l’avocate.

Elle pratique en droit de la famille depuis 2012. Admise au Barreau du Québec depuis 2011, elle est médiatrice familiale.

« J’espère pouvoir inspirer d’autres jeunes avocats à poursuivre leurs rêves et à lancer leurs propres cabinets. Il est possible d’ouvrir un cabinet et d’avoir une famille. Le cabinet a pour but d’aider les familles avec une approche plus humaine », explique cette mère de trois enfants. Elle remercie également la personne qui l’a référé dont l’identité reste inconnue.

Me Gabriel Lavigne. Source: LinkedIn
Me Gabriel Lavigne. Source: LinkedIn
Pratique en contentieux / Juriste de l’État

Me Gabriel Lavigne a remporté le prix dans la catégorie « Pratique en contentieux / Juriste de l’État ».

Il travaille au contentieux du Procureur général du Québec depuis son admission au Barreau en 2017. Sa pratique se concentre principalement sur les actions collectives et la responsabilité civile de l’État. Il s’implique au sein de divers comités du Jeune Barreau de Montréal et du Barreau de Montréal.

Me Jessica Harding. Source: Site web d'Osler
Me Jessica Harding. Source: Site web d'Osler
Litige civil et commercial

Dans la catégorie « Litige civil et commercial », Me Jessica Harding, avocate chez Osler, Hoskin & Harcourt a remporté la palme.

Cette avocate du Barreau 2013 pratique en litiges civils et commerciaux, et plus particulièrement, sur les actions collectives de consommateurs, les litiges en matière de responsabilité du fait d’un produit, l’arbitrage et le droit international privé. Elle est récipiendaire de la reconnaissance Best Lawyers One to Watch en actions collectives.

Me Youssef Fichtali. Source: LinkedIn
Me Youssef Fichtali. Source: LinkedIn
Droit corporatif

Me Youssef Fichtali de Fasken Martineau DuMoulin est lauréat de la catégorie « Droit corporatif ».

« Je suis très heureux puisque j'œuvre depuis 11 ans au sein du même cabinet. Je dédie ce prix à Fasken qui m’a donné la chance de travailler et de monter les échelons au fur et à mesure. Il faudrait qu'il y ait plus de cabinets qui fassent confiance aux jeunes issus de la diversité ou qui n’ont aucun réseau de contact », nous confie-t-il.

Cet avocat d’affaires est spécialisé dans les secteurs de l’énergie et des ressources naturelles et particulièrement actif dans les pays émergents.

« Chez Fasken, j'ai eu l’opportunité de travailler sur des dossiers à l’international et dans des projets à différents impacts dans un contexte pandémique. Ce n’était pas une année facile comme pour la majorité des cabinets. On a été extrêmement occupé et ça a été difficile sur le plan de la santé mentale », affirme l’avocat.

Membre du Barreau du Québec depuis 2016, il a fait des études en droit à l’Université du Québec à Montréal et détient un baccalauréat en administration des affaires, Économie appliquée et affaires internationales de HEC Montréal.

Droit criminel et pénal

Me Vincent Rondeau Paquet de Desjardins Côté est récompensé dans la catégorie « Droit criminel et pénal ».

Cet avocat criminaliste pratique en droit criminel et pénal. Il est intervenu au nom d’associations d’avocates et avocats de la défense devant la Cour d’appel et la Cour suprême. Membre du Barreau du Québec depuis 2015, il fait partie du conseil d’administration de l’Association des avocats de la défense de Montréal-Laval-Longueuil.

Me Éric St-Pierre. Source: LinkedIn
Me Éric St-Pierre. Source: LinkedIn
Carrière alternative

Me Éric St-Pierre remporte le titre dans la catégorie « Carrière alternative ».

« C’était vraiment agréable de revoir les amis physiquement lors du Gala. Ce prix est une belle reconnaissance pour mon domaine, pour les avocats qui ont choisi une carrière différente du droit et pour ceux qui travaillent dans les autres domaines », souligne-t-il.

Me St-Pierre est directeur de la Fondation familiale Trottier, axée sur les changements climatiques au Canada. Il a contribué à la création de la Ligue des communautés canadiennes sobres en carbone et au développement du Plan climat de la Ville de Montréal.

« Je suis vraiment impliqué dans les changements climatiques. C’est un domaine qui me passionne et qui est très important dans notre société. (…) Le Gala était aussi l’occasion de parler de ce sujet et de faire le lien avec le domaine juridique », dit-il.

Membre du Barreau du Québec depuis 2012, il a pratiqué en droit des autochtones et environnemental durant sa carrière.

Me Audrey Anne Chouinard. Source: LinkedIn
Me Audrey Anne Chouinard. Source: LinkedIn
Droit du travail et administratif

Me Audrey Anne Chouinard est l’avocate en droit du travail et administratif de l’année.

« J’étais finaliste l’année dernière mais n’avait rien remporté. Cette année, j’étais tellement touchée de savoir que je faisais partie des gagnants. Ça fait trois ans de suite qu’un avocat en immigration remporte cette catégorie. C’est une belle reconnaissance du travail qu’on fait car notre domaine est de plus en plus présent et connu », affirme l’avocate.

Spécialisée en immigration d’affaires et mobilité internationale, elle a cofondé Avocats Galileo Partners avec trois autres associés en 2016 et y pratique depuis. Admise au Barreau du Québec en 2013, elle s’implique régulièrement au sein de différentes associations professionnelles et organismes.

Félicitations à tous les récipiendaires !