Rosaire Beaulé. Source: Alfred Dallaire
Rosaire Beaulé. Source: Alfred Dallaire
L’ex-avocat Rosaire Beaulé s’est éteint à l’âge de 92 ans.

Il a été un des compagnons de route de René Lévesque au moment de la fondation du Parti québécois.

Diplômé en droit de l’Université McGill, Rosaire Beaulé était durant ses études le président mondial de Pax Romana, un mouvement catholique international.

Ce barreau 1956 se lance dans sa carrière d’avocat tout en étant chargé de cours à temps partiel à la faculté de droit de l’Université de Montréal.

Rosaire Beaulé était un des membres du comité directeur du Mouvement Souveraineté-Association, fondé par René Lévesque en 1967. Les deux hommes se connaissent déjà depuis plusieurs années, pour avoir été membres du Parti libéral, qu’ils viennent de quitter. Le MSA avait comme objectifs l’obtention de la souveraineté du Québec, et la création d’une association politique et économique entre un Québec indépendant et le Canada.

À la création du MSA, René Lévesque publie Option Québec, un essai exposant son projet constitutionnel. La préface est signée par d’autres libéraux progressistes, dont Rosaire Beaulé.

En 1968, le MSA fusionne avec le Ralliement national pour créer le Parti québécois.

Rosaire Beaulé poursuivra sa carrière d’avocat à Montréal, au sein du cabinet Beaulé Roy, jusqu’au début des années 2000.

Rosaire Beaulé laisse dans le deuil ses quatre enfants, ses sept petits-enfants et ses deux arrière-petits-enfants.